Projet de Ferme école 2010/11

2011 commencera plutôt mal avec l'incendie de la yourte (estimé à 15.000€ de pertes)
et des relations avec les propriétaires en dent de scie. La majeure partie des activités de
l'association c'est focalisée cette année au Luc sur le projet de Ferme école, énormément
de travail effectué donc, valorisant un terrain agricole en production, de manière biologique,
dans une optique de biodiversité cultivée et d'autonomie alimentaire,
créant un lieu d'entraide et de partage, ouvert à tous.

Malgrés tout ces efforts et un travail reconnut par tous, les propriétaires n'ont pas
reconduit le bail, obligeant l'association a stopper ces activités au terrain du Luc .

Ferme-école des transmissions et de la biodiversité cultivée : 
Conservatoire de gestes et de goûts

Introduction :

Il est aujourd'hui important de donner la possibilité à tout un chacun de retrouver un lien direct à la terre, de pouvoir réapprendre à vivre par soi-même et d'être en connexion avec son environnement naturel et humain.
Tout comme il est essentiel de cultiver notre patrimoine commun et de garantir  un potentiel d'autonomie
pour les générations actuelles et futures.  Ce projet de Ferme-école, naît d'une dynamique collective et éco-citoyenne de jeunes varois, veut donner cette possibilité à tous ceux qui le désirent. Découvrir et s'éveiller, créer et expérimenter, apprendre et transmettre, réfléchir et agir, partager et s'entraider… autant d'actions qui prennent tout leur sens au milieu d'un jardin collectif. 
Un adage paysan dit que : « On n'est pas le produit d'un sol, on est le produit de l'action qu'on y mène ! ».
Alors, nous avons décidé d'agir ensemble pour que ce sol regagne toute sa vitalité et que nous en profitions pleinement.

Finalité :

Garantir un potentiel d'autonomie pour les générations actuelles et futures à travers la valorisation du Patrimoine et la transmission de savoirs, savoir-faire et savoir-être ruraux  dans le respect des Hommes et de la Nature.

pour voir les photos c'est par ici ...

ferme école permaculture biodiversité

Objectifs généraux :

1) Valoriser durablement un terrain agricole en production de manière biologique dans une optique de biodiversité cultivée et d'autonomie alimentaire.
2) Créer un lieu convivial d'entraide et de partage, ouvert à tous et favorisant l'insertion sociale et professionnelle au travers d'activités rurales et éco-citoyennes.
3) Réaliser des actions d'éducation à l'environnement, de valorisation du Patrimoine et de transmission de savoirs, savoir-faire et savoir-être ruraux.

Description du terrain :

Mme Annie Roux et Mr Bernard Chalumeau, propriétaires d'un terrain agricole au Luc-en-Provence, sur la plaine des Maures, dans le Var, désireux de valoriser leur patrimoine foncier l'ont mis à disposition de l'association par le biais d'une convention de gestion durable (prêt à titre gratuit) pour la réalisation de ce projet. Ce terrain de 4,5 Ha comporte notamment : un vieux verger d'amandiers d'environ 1,5 Ha, des vignes de cuve et de table s'étalant sur 1,5 Ha (en deux parcelles), un système de canaux d'irrigation en pierres sèches entourant tout le terrain, un bassin bétonné, plusieurs haies-vives diversifiées, des arbres fruitiers disséminés sur le terrain (oliviers, prunus, plaqueminier…), et des parcelles de bonne terre, sur environ 1 Ha, désormais destinées aux cultures céréalières et potagères.

Moyens humains :

Trois salariés :
Un coordinateur/chargé de projet et technicien agricole (CAE, 26h), une assistante technique en animation et pédagogie (CAE, 26h), et un assistant technique administratif et stratégique (CAE, 20h) ; Les propriétaires du terrain, qui habitent sur place ; Une équipe de bénévoles réguliers, soit environ 15 personnes ; Les adhérents de l'association, soit environ 80 personnes aux compétences très diverses,
qui aident ponctuellement l'association dans ses activités ; Un réseau d'agriculteurs locaux qui appui cette dynamique en prêt ou don de matériel, en assistance technique et en échange d'expériences ; Un réseau de partenaires actif et diversifié, dont certains sont réunis au sein du comité de pilotage du projet.

Des partenaires actifs :

Le comité de pilotage regroupant La Mairie du Luc-en-Provence, L'ADEAR du Var,
La Confédération Paysanne du Var, AgribioVar, Terre de Liens, Le Conservatoire du Freinet et L'APEAS ;
Autres associations partenaires, notamment le Conservatoire de Porquerolles, Le Domaine du Rayol,
Jardilien, Les Jardins de l'Espérance, Kokopelli, Les Rikikibians, L'Eau Partagée (…) ;
Des réseaux départementaux et régionaux auxquels l'association est affiliée :
RJSM (Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens), CDTF (Comité de Défense des Terres fertiles),
et le RSP (Réseau Semences Paysannes).

Moyens matériels :

Structures : trois serres (pour le semis, la production et le stockage du matériel), une yourte, une cuisine abritée, une toilette sèche et un abri bois ; Gros matériel : deux tronçonneuses, une débrousailleuse, un tracteur, une remorque, un séchoir solaire et une camionnette ; Petit matériel agricole : grelinettes, râteaux, pelles, pioches, fourches, masses, brouettes, cagettes en plastiques, outils en tout genre… Matériel végétal : une très grande diversité de variétés potagères, céréalières, aromatiques et médicinales ;
Une bibliothèque comprenant de nombreux ouvrages sur les activités agricoles et forestières, la biodiversité, le patrimoine local… Outils de communication : un site internet, une plaquette descriptive du projet et des affiches pour les évènements organisés.

Moyens financiers :

Autofinancement (grâce aux adhésions et dons, et aux prestations de l'association : animations diverses, buffets…) ; Subventions octroyées par l'Union Européenne au travers du FSE (Fond Social Européen,
dossier appuyé par le CRESS PACA) et la Mairie du Luc-en-Provence ; Aides de l'Etat au niveau des emplois via trois CAE (Contrat d'Aide à l'Embauche).

Publics cibles :

La Ferme-école a pour but de devenir un lieu ouvert et accessible à tous. Un lieu de convergence intergénérationnel et interculturel permettant de découvrir, d'expérimenter et de partager des activités liées à la terre, au patrimoine local et à l'environnement en règle générale.
   
Les publics visés sont notamment :

Les habitants locaux, les amateurs de jardinage et de savoir-faire ruraux, les voyageurs (Wwoofing) et les membres de l'association ; Les agriculteurs et les artisans, amateurs et professionnels : au travers des réseaux, des syndicats, des associations… ; Les enfants et adolescents : au travers des écoles primaires, des collèges, des lycées, des centres aérés, des centres et foyers de réinsertion, des maisons de quartier… ; Les personnes à handicaps mentaux et physiques : au travers des ESAT (ancien CAT), des centres et des foyers spécialisés… 

ferme école permaculture biodiversité

Description du projet :

La Ferme-école… Un lieu où il faut valoriser l'existant :

Les haies :

Multifonctionnelles, elles permettent de se protéger du vent et du soleil, d'abriter les auxiliaires de culture et les oiseaux, de produire du bois et des fruits… A ce titre, il est pour nous important de les valoriser en les entretenant et les étoffant à bon escient. Il y a trois haies-vives existantes sur le terrain, dont une, en bordure du potager, a été renforcé par une haie de bois morts de 1,5m à 2m de hauteur afin de protéger le jardin des ravages du vent.

Les canaux :

Faisant partie du patrimoine local, il nous faut ici restaurer les murs en pierres sèches,  curer le fond des canaux et entretenir les berges afin de pouvoir continuer à pallier  aux besoins en eau des cultures. Nous voulons également implanter plusieurs variétés de saule osier sur les berges pour le tresser vivant en tunnel afin de ne plus avoir à désherber  les ronces et les cannettes. C'est une chance que d'avoir de l'eau toute l'année sur ce territoire,  alors pour continuer à en profiter nous ferons des chantiers pour les réhabiliter.

Les vignes :

S'étalant sur une surface d'environ 1,5 Ha divisée en deux parcelles, elles sont un atout de poids  pour l'autofinancement du projet. En effet, la vente du vin qui en sera issu pourra permettre à l'association de disposer d'un fond de roulement bien utile. Mais avant ça, il nous faudra les entretenir (taille, traitements, ébourgeonnage, récolte) avec une volonté de reconversion aux pratiques biodynamiques. Nous réaliserons aussi des greffes afin de réimplanter des variétés rustiques.

Le verger d'amandiers :

S'étalant lui aussi sur 1,5 Ha, il a environ 20 ans et a été laissé à l'abandon depuis très longtemps.
Il est toujours productif mais ces arbres se font vieux et malades. Leur entretien est donc délicat
puisqu'il faudrait les reprendre entièrement, voire les greffer. Nous ferons appel à des spécialistes
pour penser l'avenir de cette parcelle et faire au mieux.
Pour l'instant, nous y avons installé le lieu d'accueil pour se protéger du soleil.

Les autres arbres fruitiers :

Sur ce terrain, nous disposons également d'oliviers, de prunus, de noisetiers, de noyers, d'un plaqueminier et d'un ginkgo. Ces arbres sont à entretenir, à transplanter et à greffer. Nous allons également bouturer plusieurs variétés de kiwi et rajouter des lignes d'oliviers.

Le bassin… vers un projet Spiruline :

Nous souhaitons, après avoir rénové l'intérieur du bassin, l'aménager pour y cultiver de la Spiruline.
C'est une algue microscopique qui existe depuis près de trois milliards d'années.
On l'utilise comme complément alimentaire car elle est très nutritive et couvre la majorité
des apports dont l'homme a besoin pour vivre. On la qualifie d'ailleurs de super aliment !

La Ferme-école… Un lieu aux activités florissantes et diversifiées :

Le potager de production et d'expérimentation :

Géré et cultivé collectivement presqu'entièrement à la main, c'est un lieu de production basé sur des pratiques biologiques et biodynamiques. La parcelle, actuellement en culture, s'étale sur plus de 2500m2. Se rajoute à cela une grande serre pour les productions hivernales ou fragiles et une petite serre pour les semis et le rangement du petit matériel. N'utilisant aucun produit chimique, nous avons recours à des techniques telles que : les associations et rotations des cultures, d'où une grande diversité ; le suivi du calendrier lunaire pour les travaux culturaux ; les amendements, les engrais et pesticides naturels (compost, fumure, bouillie bordelaise, purin d'orties…) ; la lutte biologique, favorisant les auxiliaires de culture ; les engrais verts ; le buttage et l'irrigation gravitaire ; le BRF (Bois Raméal Fragmenté), le paillage ou le mulching ; la bouse et la silice de corne (préparations biodynamiques).
Par essence, ce potager est donc pédagogique dans son aspect technique. L'apprentissage de ces pratiques et l'observation de leurs résultats sera de mise pour tous ceux qui voudront s'initier au jardinage biologique. Toutes les expérimentations sont permises ! La production sera soit consommée sur place, soit distribuée sous forme de paniers participatifs aux membres de l'association. L'éventuel surplus sera vendue sur des marchés locaux ou à des restaurateurs pour le bénéfice de l'association.

Le jardin pédagogique de la biodiversité :

Les différentes variétés cultivées y seront plantées par espèce et les buttes seront surélevées (à l'aide de bambous, de saules osier tressés, de pierres sèches et de planches en bois de faciliter l'observation des plantes et de leurs auxiliaires. Pour identifier chaque plante, un panneau pyrogravé nominatif sera disposé à ses côtés.

La biodiversité cultivée :

Remettre de la biodiversité dans nos champs et dans nos assiettes est une de nos volontés premières. Garante d'un certain équilibre autant pour nos écosystèmes que pour notre santé, il nous semble fondamental
de la conserver, de la cultiver et de la diffuser tout en sensibilisant la population sur cet enjeu primordial de notre temps. Nous concevons ainsi les semences comme un patrimoine commun de l'humanité qu'il est de notre devoir de transmettre aux générations actuelles et futures. Nous permettrons ainsi à tout un chacun de (re)découvrir une partie de cet impressionnant panel de variétés que nous avons encore à notre disposition et même de repartir avec certaines afin qu'elles soient diffusées. Voici quelques une des espèces (et le nombre de variétés pour chacune d'entre elles) que nous cultivons sur ce terrain : les potagères : légumes fruits : tomates (40), aubergines (15), poivrons (5), potirons, pâtissons, courge musquée… légumes feuilles : roquette, laitues… légumes racines : pommes de terre, ail, oignons, carottes… les aromatiques : thym, sarriette, menthe (2), basilic (3), persil (3), romarin… les médicinales : sauge (4), badiane, valériane, hysope… les céréales : une collection de 40 variétés anciennes

L'aire de compostage :

Le compost est à la base de l'agriculture biologique, il consiste à recréer un humus par le recyclage des matières organiques. Mélange de fumier, de paille, de cendre et d'eau, c'est une pratique ancestrale qui a toujours eu et qui a, plus que jamais, sa raison d'être. Nous pratiquerons un compostage en andins dans une aire réservée à cet effet. Nous valoriserons aussi d'autres techniques de compostage selon les différents intrants qu'on peut utiliser (compost végétal, lombricompostage, compost de toilettes sèches, compost biodynamique…).

La mare :

Nous avons creusés une mare à l'entrée du jardin qui est approvisionnée en eau par les canaux d'irrigation parcourant le potager. En plus de recréer un petit écosystème autour de celle-ci avec des plantes adaptées, nous voudrions y tenter une expérience de pisciculture à petite échelle. Ce serait en effet un vrai bonheur que de pouvoir manger des poissons issus du jardin.

Le poulailler :

Sa construction, en bordure du champ d'amandiers, est prévue pour cette année. Nous chercherons alors à acquérir des races rustiques de poules pondeuses. Cet élevage sera également conduit avec des pratiques biologiques. Ce sera alors l'occasion d'introduire les animaux sur la ferme, permettant de diversifier encore un peu plus nos activités.

L'atelier de transformation :

Il serait pour nous pertinent de disposer d'un tel atelier aux normes règlementaires afin de pouvoir commercialiser les produits transformés issus de la production du jardin et réaliser des animations sur la transformation. Un séchoir solaire est d'ores-et-déjà en construction et sera opérationnel cet été. Coulis de tomates, chutney de tomates vertes, pourpier au vinaigre, tomates séchées et poivrons à l'huile d'olive, pistou, soupe de courge… Autant de valeurs sûres pour régaler les papilles.

ferme école ateliers savoir-faire ancestraux

La Ferme-école… Un lieu accueillant ouvert à tous :

Le lieu d'accueil :

Cet espace collectif, situé sous les amandiers, est l'endroit où on peut se retrouver en toute détente avant ou après les activités agricoles. On y dispose d'une cuisine équipée et abritée avec un coin pour le feu pour se faire de bons repas partagés, d'une yourte pour se reposer ou potasser un des nombreux ouvrages de la bibliothèque de l'association, d'une serre de stockage du matériel, d'un abris bois et de toilettes sèches. Nous souhaitons encore améliorer cet endroit et le rendre ainsi plus accueillant en le décorant et en y installant notamment un kiosk en matériaux écologiques, un petit jardin de plantes aromatiques et médicinales, un vrai espace bibliothèque avec toujours plus d'ouvrages intéressants, des hamacs pendus aux amandiers…

Des aménagements spéciaux :

En vue d'avoir le potentiel d'accueillir tous les types de publics, des enfants aux personnes à handicap(s), nous voudrions réaliser plusieurs aménagements visant à une meilleure accessibilité, à faciliter l'orientation, à embellir le site en le rendant plus agréable et esthétique, plus ludique et pédagogique, à en marquer les différents espaces, à disposer d'une bonne structure d'accueil et à être aux normes aux yeux de la règlementation en matière d'accueil. Voici les aménagements qu'il nous semble judicieux de mettre en place :
Des sentiers élargis en dur avec des rambardes de sécurité dans le jardin, en variant les textures (parquets en bois, allées en pavés ou en dalles…),Des plantes repères odoriférantes et ornementales (lavande…) le long des chemins,Des jeux de carillons (noix de coco, bambous, clochettes…) aux différentes sonorités, Des panneaux signalétiques (avec un jeu de formes, de couleurs, de textures et d'idéogrammes), Un fil d'Ariane sur lequel seront accrochés des panneaux en braille,Des buttes et jardinières surélevées (à 60cm ou 90cm, pour travailler assis ou debout),Une route en graviers (sur environ 300 m, pour accéder au site sans être chahuté) et des places de parking délimitées, Deux kiosks en matériaux écologiques d'environ 30m2 (un au jardin près du canal et un sur le lieu d'accueil, dans le champ d'amandiers), Deux toilettes sèches doubles adaptées pour tous publics (une au jardin près du canal et une sur le lieu d'accueil, dans le champ d'amandiers), Des nichoirs à oiseaux dans les arbres (en osier tressé, en bois, en paille…) et des moulins à eau sonores dans les canaux, Des grands panneaux pédagogiques tout au long du jardin sur des grands thèmes, tels que le compostage, les animaux du potager, la biodiversité, l'eau, le sol et les micro-organismes, les principes de l'agriculture biologique… Des arches et des murs végétaux avec des plantes grimpantes et tressées. Tous ces aménagements seront réalisés progressivement. Permettant d'accueillir un large public,
 ce lieu deviendra alors propice à la mixité et l'insertion sociale.

L'accueil :

L'accueil des publics se fera à la journée, de 9h à 17h en hiver et de 8h30 à 20h en été. Le midi sera toujours le moment d'un bon repas collectif, soit préparé sur place, soit tiré du sac. Pour les groupes, il faudra prévenir à l'avance, surtout quand des animations sont demandées. Pour les bénévoles jardiniers, il faudra suivre les activités prévues de la journée. Un calendrier des activités sera envoyé mois par mois à tous les adhérents. Au-delà de ses actions sur le terrain du Luc, l'association proposera aussi un suivi des groupes accueillis pour que, sur leur lieu de vie (par exemple, au sein des établissements scolaires, des foyers…), les publics sensibilisés puissent mettre en pratique ce qu'ils auront appris.

Recréer du lien social :

Lieu convivial à vocation intergénérationnelle et interculturelle, la Ferme-école accueille et rassemble des personnes de toutes origines autour d'activités rurales et éco-citoyennes. Quand on a les mains dans la terre, les barrières sociales tombent et la communication se fait plus simple. Les échanges, l'entraide et le partage
deviennent monnaie courante. C'est tout une dynamique collective qui renaît et qui fait plaisir à voir. Les nombreuses activités que nous entretenons sont aussi l'occasion d'organiser des chantiers participatifs, outil convivial qui permet d'œuvrer tous ensemble dans un même but. Travailler en groupe est aussi un apprentissage qui a son importance quand on doit vivre en collectivité.

La Ferme-école… Un lieu animé d'apprentissage et de transmission :

De jeunes employés :

Par le développement de ce projet, l'association a déjà créée trois emplois pour des jeunes compétents
et dynamiques en situation de précarité. Leur permettant de mettre en pratique tous leurs acquis en termes
de connaissance et de compétences, ils se confrontent à la réalité du terrain avec motivation et envie.
Ils s'enrichissent aussi de toutes les autres activités menées, des nombreux échanges avec d'autres,
professionnels et amateurs, et de formations qu'ils sont encouragés à suivre pour compléter leurs acquis selon leur volonté.

La transmission des savoirs et savoir-faire ruraux traditionnels :

En plus des activités agricoles, nous souhaitons également pouvoir montrer et transmettre à tous ceux qui le désirent plusieurs savoir-faire ruraux traditionnels, comme : la vannerie sauvage, le filage et le tissage rustique, les transformations de la laine, la boulange traditionnelle (de la graine au pain, dans un four en terre cuite), les teintures végétales, les tisanes et vieux remèdes, les transformations des fruits et légumes à l'ancienne… Autant d'activités qui permettent aussi de transmettre des valeurs et le goût de réaliser les choses par soi-même !

ferme école permaculture biodiversité céréales

Des initiations, stages et formations :

Toutes les activités que nous réalisons sur ce terrain peuvent être sources d'apprentissage pour les petits et les grands. Cela suscite déjà de nombreuses vocations chez les bénévoles, qui sont ensuite orientés en fonction de leurs attentes. L'envie d'apprendre ;se fait grande  pour tous ceux qui viennent régulièrement, découvrant tout un panel de savoirs et de savoir-faire librement transmis dans une multitude de domaines.
A ce titre, nous sommes en partenariats avec des structures agréées pour organiser des sessions portant notamment sur : les principes et techniques du jardinage biologique (décrits plus haut), la biodiversité cultivée et l'autoproduction de semences, l'arboriculture et la conduite d'un verger, les travaux de la vigne, la culture de la spiruline, les savoir-faire traditionnels, la transformation des fruits et légumes, la reconnaissance des plantes sauvages, l'élevage de poules, et l'éducation à l'environnement.
Cela permettra ainsi à ceux qui le souhaitent d'acquérir des connaissances et compétences
utiles à leur développement personnel et qui peuvent être des atouts dans leur parcours professionnel.

L'éducation à l'environnement :

Le jardin est un milieu privilégié pour éduquer et responsabiliser les enfants à l'environnement. En variant les approches, tantôt artistique et imaginaire, tantôt ludique et sensorielle, tantôt scientifique et systémique, il s'agit de les amener à prendre conscience de la nature et du fonctionnement de l'environnement dans lequel nous vivons. Participer, s'exprimer, jouer, réfléchir, observer… sont autant d'actions au travers desquelles on apprend à saisir et percevoir le monde et ce qui le compose.
Ils pourront ainsi appréhender l'influence des facteurs naturels (climat, saisons, eau…), la fragilité et la grande diversité du monde végétal, l'évolution de la vie des plantes (de la semence à la semence), l'importance du sol et des micro-organismes, le recyclage des matières organiques, la continuité de la chaîne alimentaire, le monde des insectes… et bien d'autres sujets encore.

Des évènements conviviaux :

Pour que ce terrain soit un lieu de rencontres et d'échanges empreint de mixité sociale, nous organiserons également des journées à thèmes et des bons repas une fois par mois, ainsi que des fêtes qui viendront ponctués certains évènements, telles que : la fête des moissons (juillet), la fête de la courge (novembre), les fêtes des saisons (aux équinoxes et solstices) et les fêtes de la pleine lune (été).

Principales activités réalisées en 2010 (année 1 du projet) :

En un an d'activités sur le terrain, l'association a notamment réalisé :

- La mise en place et l'entretien d'un jardin potager de production sur plus de 2500 m2,
cultivé avec des techniques biologique et biodynamique.
- La mise en culture et la multiplication (autoproduction de semences)
d'une grande collection de variétés potagères, céréalières, aromatiques et médicinales ;
- Le curage des canaux, le nettoyage des berges et la confection de mini barrages ;
- La mise en place de trois serres (pour les semis, le stockage du matériel et la production) ;
- La restructuration d'une centaine d'amandiers et l'entretien des vignes ;
- L'aménagement du lieu d'accueil : construction de toilettes sèches,
d'un abri bois, de bacs à compost, installation d'une yourte et d'une cuisine abritée ;
- La transformation de certaines productions (conserves, séchage solaire...).
- Des animations d'éducation à l'environnement et de transmission
de savoir-faire ruraux avec les enfants d'un centre aéré local ;
- L'accueil de bénévoles et de stagiaires pour le bon développement du projet ;
- L'intégration de réseaux au niveau départemental et régional et la création
de partenariats avec d'autres associations du territoire.
- Les démarches pour la création du comité de pilotage du projet.

Fort de ces réalisations, nous continuons dans notre lancée pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés avec motivation et ténacité. 

En guise de conclusion :

Toutes les réalisations décrites dans ce dossier seront effectives progressivement. Mais nous pouvons d'ores-et-déjà assurer que le minimum requis aux activités d'animation sera prêt pour l'inauguration de la Ferme-école, celle-ci étant prévue pour le mois de juin 2011. Ce projet sera dès lors fonctionnel et la dynamique lancée portera enfin de beaux et nombreux fruits.

RETOUR HAUT DE PAGE

Association “Levez le Soleil !“
Hameau de Sauveclare - 83780 Flayosc - Téléphone : 04 94 76 11 46 - Courriel : levezlesoleil(at)gmail.com